CQP Technicien / Technicienne d’atelier en horlogerie

  • Travailler sur des montres mécaniques simples ou automatiques et électroniques
  • Exercer en atelier sous la direction d’un chef d’atelier

QUEL MÉTIER ?

Technicien d’atelier en horlogerie

Le technicien d’atelier en horlogerie exerce principalement ses fonctions en atelier de service après-vente et intervient sur des :

  • montres mécaniques simples ou automatiques,
  • montres électroniques.

Il réalise le diagnostic du fonctionnement de la montre.

Il procède selon les directives reçues à la révision, la réparation, le réglage et l’habillage de la montre.

Il assure une relation commerciale de base.

Il exerce sous les appellations suivantes :

Horloger, Horloger réparateur, Horloger rhabilleur, Technicien d’atelier en horlogerie

ACQUISITION DE COMPÉTENCES

« Diagnostic d’une montre mécanique simple, ou automatique, ou électronique »

  • Préparation de la montre pour la réalisation du diagnostic : collecte des informations techniques et données fabricant, pré-diagnostic.
  • Réalisation du diagnostic : mesures et contrôles des caractéristiques mécaniques, électroniques et fonctionnelles de la montre.
  • Interprétation des résultats des contrôles réalisés aboutissant à l’identification de l’origine du ou des dysfonctionnements.

« Révision, réparation, réglage et habillage d’une montre mécanique simple, ou automatique, ou électronique » 

  • Correction des défauts de fonctionnement d’une montre mécanique simple ou automatique, électronique, après l’avoir démontée et contrôlé son état.
  • Remontage d’un mouvement mécanique simple ou automatique, électronique et réglage de la montre, puis emboîtage du mouvement.
  • Contrôle du produit réparé, en respectant l’esthétisme de l’objet.

« Organiser l’intervention» 

  • Préparation et entretien du matériel et de l’outillage adéquats à chaque intervention, dans le respect des procédures de qualité, d’hygiène, de sécurité et d’environnement.
  • Gestion logistique de l’activité : fournitures, documents de suivi.
  • Respect des coûts et des délais d’intervention envisagés.

« Assurer la relation client » 

  • Gestion de la relation client, de l’accueil jusqu’à la restitution de la montre.

À QUI S’ADRESSENT LES CQP ?

Les CQP de la branche de l’Horlogerie s’adressent :

  • aux bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation, en contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée ;
  • à des salariés en congé individuel de formation ;
  • à des salariés de l’entreprise, au titre de la VAE*, ayant travaillé dans un atelier d’horlogerie depuis au moins 1 an, sans limite d’âge. Cette activité minimum peut avoir, ou non, été continue, à temps plein ;
  • aux demandeurs d’emploi en reconversion. Il est dans ce cas nécessaire que ces personnes bénéficient pendant toute la durée de la formation, d’une source de revenus leur permettant de suivre la formation.

Aucun pré-requis n’est nécessaire pour accéder au CQP Technicien d’Atelier en Horlogerie par la voie de la formation.

Pour les salariés en formation continue, un positionnement sera réalisé afin de déterminer un parcours de formation individualisé. Dans ce cadre, un pré-positionnement pourra être réalisé par l’entreprise (par un encadrant) pour le salarié en poste.

S’agissant de l’accès par la voie de la VAE, le candidat doit disposer au minimum d’un an d’expérience en lien avec les compétences visées par le CQP.


ATTENTION ! Les CQP ne sont pas accessibles par la voie de la formation initiale ou du contrat d’apprentissage.


*Validation des Acquis de l’Expérience

OÙ SE FORMER ?

Seuls les établissements agréés par la CPNEFP de l’horlogerie peuvent délivrer ce CQP Technicien d’Atelier en Horlogerie :

  • L’école d’Horlogerie de la faculté des métiers à Fougères (35)

http://ecolehorlogerie.fac-metiers.fr/

Durée de la formation : 1 490 heures à l’école / 185 heures en stage